La spiruline pour combattre l’anémie

Selon l’Organisation mondiale de la santé, près du quart de la population mondiale souffre d’anémie. Si sa principale origine est une carence alimentaire en fer, il existe d’autres causes potentielles.


L’anémie est une affection dans laquelle le nombre de globules rouges ou la quantité d’hémoglobine (protéine qui transporte l’oxygène dans les globules rouges) est faible.


Les globules rouges contiennent de l’hémoglobine, une protéine qui leur permet de transporter l’oxygène depuis les poumons vers tous les tissus de l’organisme. Si le nombre de globules rouges est réduit ou lorsque la quantité d’hémoglobine qu’ils contiennent est faible, le sang ne peut plus transporter la quantité d’oxygène nécessaire. De ce fait, les tissus ne reçoivent pas assez d’oxygène, ce qui provoque les symptômes de l’anémie.


L’anémie dite « ferriprive » se manifeste lorsque l’organisme se trouve en carence de fer, ce minéral que l’on trouve notamment dans la viande, mais également dans certains végétaux.


Il peut exister plusieurs causes pour une anémie, et certaines sont complètement indépendantes d’une quelconque carence en fer.


L’anémie ferriprive reste le plus souvent causée par un déséquilibre de l’apport énergétique, la mauvaise assimilation du fer par l’organisme, la perte de sang abondante (hémorragie, accouchement ou menstruation). Certaine périodes de la vie d’un être humain comme la grossesse, l’allaitement ou encore la croissance peuvent nécessiter un apport en fer plus conséquent.


Un individu en manque de fer ressent une fatigue physique et mentale, peut perdre plus facilement ses cheveux et avoir tendance aux saignements. Les carences en fer peuvent même conduire à la dépression. Le recours à la spiruline peut permettre d’éviter tous ces symptômes.


Le fer a de nombreuses fonctions dont les principales sont essentielles pour l’être humain.
Il est le cofacteur de plusieurs protéines et est indispensable au bon fonctionnement :


  • • de l’hémoglobine et la myoglobine pour le transport et le stockage de l’oxygène dans les cellules,
  • • de nombreuses enzymes,
  • • des cytochromes qui interviennent dans la production d’énergie utilisable par les cellules.

L’anémie et la dysfonction immunologique sont généralement trouvées chez les sujets âgés. Des approches nutritionnelles sont recherchées pour contrer ces phénomènes.


Chez les personnes anémiées, la complémentation en Spiruline permet de régénérer les globules rouges et d’en faire accroître le taux et améliorerait la fonction immune.


L’anémie est tout ce qu’on peut appeler, un appauvrissement du sang en globules rouges, cela apparait très souvent quand il y a un manque de l’organisme en fer et souvent en vitamine B12, E et d’acide folique. Face à cette situation, la spiruline est très conseillée du fait de sa forte contenance de ces différents nutriments naturels.


Consommer donc de la spiruline permet d’en tirer suffisamment car elle en contient plus que tout autre aliment. De plus, le fer contenu dans la spiruline est mieux absorbé par l’organisme humain et est hautement bio disponible. En traitement de l’anémie, seulement 5g de spiruline par jour pendant 4 semaines suffisent à normaliser le taux de globules rouges et à éliminer complètement le mal.


Selon une étude menée par des médecins japonais, une cure de spiruline d’un mois permet de combler efficacement des carences en fer chez des femmes souffrant d’anémie.


Des médecins japonais ont étudié le cas de 8 femmes qui limitaient leurs rations alimentaires afin de rester minces et qui présentaient en réaction une anémie hypochrome (les globules rouges sont moins nombreux et moins rouges que la normale). Les scientifiques leur ont prescrit une dose quotidienne de 4g de spiruline. Après 30 jour, les teneurs d’hémoglobine de leurs sangs ont augmenté de 21%, passant de 10,9 à 13,2g/l en moyenne. Ces taux sont satisfaisants et les patientes n’étaient plus considérées comme anémiques suite à cette cure de spiruline.