La spiruline et ses bienfaits contre le cancer

Un cancer ou tumeur maligne est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est menacée. Toutes ces cellules dérivent d'un même clone, cellule initiatrice du cancer qui a acquis certaines caractéristiques lui permettant de se diviser indéfiniment. Au cours de l'évolution de la maladie, certaines cellules peuvent migrer de leur lieu de production et former des métastases.


Aujourd’hui, une grande partie du monde qui nous entoure peut causer des mutations cancérigènes à partir des toxines que nous absorbons à travers notre peau jusqu’aux produits chimiques contenus dans nos aliments.


Les superaliments sont considérés comme des sources d’aliments denses en nutriments avec des concentrations élevées de vitamines et de minéraux dont les avantages dépassent de loin leur valeur nutritive pour la santé humaine. La spiruline, une algues bleu-vert est un super aliment étonnant qui, historiquement, a été l’une des premières formes de vie sur Terre. La spiruline a des adaptations de survie étonnantes et est considérée comme l’une des superfood les plus riches.


L’ajout de spiruline dans l’alimentation est un moyen efficace de combattre les effets néfastes des toxines qui s’accumulent dans notre corps. Un des effets anticancéreux est attribué à sa capacité à agir comme un agent immunostimulant ou une substance qui améliore la réponse immunitaire pour se défendre contre une croissance cellulaire anormale et invasive.


En effet la spiruline contient des antioxydants puissants comme la phycocianine, associée aux différentes vitamines et aux acides gras essentiels de la famille des oméga-6. Et en stimulant le système immunitaire, elle aide à lutter contre le stress oxydatif des cellules qui peuvent alors assurer leur fonction.


Les autres composants de cet aliment, comme la béta-carotène permettent d’inhiber la prolifération des cellules malades et de stopper la progression de la maladie.


Beaucoup de spécialistes affirment que la spiruline a une action anti-cancereuse. Par exemple, en 1985, on a pu observer la guérison d’un cancer de la bouche chez 45% des personnes ayant eu la coutume de chiquer du tabac grâce à la prise quotidienne de 1 gramme de spiruline pendant un an.


Des chercheurs dermatologues ont montré que la spiruline est capable d’inhiber la croissance et le développement des tumeurs résultant d’une surexposition aux rayons UVB du soleil. Dans l’étude, il a été démontré que la spiruline favorise la fonction saine des gènes, inhibe les enzymes produisant des radicaux libres, réduit l’inflammation et limite les dommages à l’ADN .


Une étude en 2014 pour tester les effets mutagènes d’un cancérigène commun, le Benzo-alpha-pyrène que l’on trouve dans la fumée de cigarette, les aliments grillés, les gaz d’échappement des véhicules, etc. Ce produit chimique affecte négativement les spermatozoïdes, la reproduction masculine, la réponse immunitaire et le développement embryonnaire. Cette étude a montré que la spiruline favorise l’apoptose (mort cellulaire) des cellules anormales, prévient l’inflammation en réduisant les composés radicaux libres réactifs et complète les effets antioxydants bénéfiques.


D’autre part le carcinome hépatocellulaire est une forme courante de cancer du foie qui peut être facilement influencé par un autre composé pigmentaire présent dans la spiruline, la C-Phycocyanine (C-Pc). Le C-Pc réduit la vitesse à laquelle les cellules cancéreuses du foie se multiplient. De plus, ce composé antimutagène stimule l’apoptose dans les cellules cancéreuses développées et peut réduire la masse tumorale .